Comment poser du placoplâtre ?

La polyvalence, la facilité d’utilisation et le prix abordable font des placoplâtres l’un des matériaux les plus utilisés dans la construction intérieure légère. Si vous voulez en savoir plus sur le placoplâtre, ce qu’il est et comment le mettre en œuvre, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

Qu’est-ce que le placoplâtre ?

Le placoplâtre est un matériau de construction largement utilisé dans le secteur de la construction. Certaines caractéristiques de ce matériau ont favorisé sa diffusion pour la réalisation de murs, contre-murs et faux plafonds, comme le coût réduit et la rapidité d’installation par rapport à la maçonnerie. En outre, le placoplâtre, de par sa nature minérale, garantit des environnements sains car il ne libère pas de substances nocives dans l’environnement et, grâce à ses propriétés hygrométriques, il régule naturellement l’humidité et ne favorise pas la prolifération des moisissures. Enfin, le placoplâtre, étant un matériau léger, garantit également une plus grande sécurité en cas de tremblement de terre.

Placoplâtre : comment est-il fabriqué ?

Avant d’entrer dans les détails et de parler de la pose du placoplâtre, voyons comment ce matériau est fabriqué. Le placoplâtre est constitué d’une feuille de gypse recouverte d’un carton spécial, qui est placée sur une structure porteuse faite de profilés en tôle galvanisée. Il existe des placoplâtres de différentes tailles, épaisseurs et couleurs, en fonction de l’usage auquel ils sont destinés. Pour créer une isolation thermo-acoustique, par exemple, on peut accoupler deux placoplâtres et insérer entre eux une couche de matériau d’isolation thermo-acoustique.

La pose des placoplâtres !

Les placoplâtres se posent de manière différente selon qu’il s’agit d’une fausse cloison, d’un mur ou d’un faux plafond. Si vous souhaitez créer une fausse cloison, il vous faut tout simplement coller les plaques sur les murs. En revanche, s’il est nécessaire de procéder à une isolation par l’intérieur, les panneaux doivent être fixés à une sous-structure métallique et un matériau isolant doit être mis en place dans la cavité. La construction des cloisons se fait de la même manière : après l’assemblage de l’ossature métallique, les panneaux sont d’abord fixés d’un côté, les panneaux d’isolation acoustique en fibre sont placés dans la cavité, puis les panneaux sont fixés de l’autre côté. Enfin, les joints sont jointoyés. Afin de créer des solutions d’aménagement intérieur très spéciales, il est nécessaire de façonner d’abord les panneaux à la forme souhaitée. Lisez également cet article sur l’application des plaques de plâtre.

Pour quels travaux l’assurance dommages ouvrage est-elle obligatoire ?
Faire construire : à quelle fréquence faut-il visiter le chantier ?