Comment calculer la quantité de carrelage d’une pièce ?

La rénovation des revêtements des sols et murs de votre habitation s’impose. Cassés et déteints, ils renvoient une image désolante et peu inesthétique. Afin de vous préparer pour le budget qui y sera alloué, il vous faut connaitre la quantité des matériaux dont vous aurez besoin et notamment du nombre de carreaux à utiliser. 

Calculer les surfaces à œuvrer : prise de mesures incontournable, mais simple

Pour ce faire, munissez-vous d’un mètre et d’une calculette. Sachez que quelles que soient les dimensions des carrelages et leur variété, le mode de calcul reste le même. Rectangles, carrés et même les tout petits carreaux pré assemblés et présentés en plaques sur du papier collant qui se détache à l’eau. Donc pour un sol rectangulaire, mesurez la longueur et la largeur de la pièce et appliquez simplement la formule apprise à l’école : surface = longueur x largeur.

Soit pour une pièce de 8 m de long et 5 m de large : 8 m x 5 m = 40 m²

Il faut ensuite calculer la surface d’un carreau avec la même formule s’il est rectangulaire ou appliquer celle de la surface d’un carré ; CÔTE x CÔTE si cela en est un.

Pour un carrelage carré de 20 cm de côté, 20 cm x 20 cm = 400 cm². Ce résultat est à convertir en m², pour obtenir une même unité de mesure pièce/carrelage. Pour cela, le diviser par 10 000. Ce qui reviendra à 400/10 000 = 0,04 m².

 Pour un mur, opérer de la même manière en relevant la mesure de la partie au sol de la pièce et la hauteur à couvrir. Si le mur comporte une ouverture, en déduire la surface à ne pas carreler. 

Calculer le nombre de carreaux nécessaires

Il est maintenant aisé de calculer le nombre de carrelages nécessaire pour 40 m² (exemple ci-dessus.). Avec la surface d’un carreau 20 cm x 20 cm=0,04 m² (conversion déjà faite), il reste à effectuer la division 40/0,04 = 1000 carreaux. Une autre méthode aussi simple pour vérifier l’exactitude de vos calculs. Convertir la surface au sol à l’unité de mesure des carreaux en la multipliant par 10 000 soit 40 x 10 000 = 40 000. Et diviser ce nombre par 400 surfaces d’un carreau en cm². Effectuer la division 40 000 cm²/400 cm² = 1000 carreaux. Le résultat est le même, vos calculs sont exacts. 

Dans la pratique, des précautions à prendre

Si le décompte parait théoriquement suffisant pour vos travaux, la pratique exige des précautions. Y rajouter au minimum 10 % de carrelage pour les découpes prévisibles, les casses, et une éventuelle rupture de stock des fournisseurs si un besoin complémentaire apparaît. Sont considérés dans ce surplus les excédents occasionnés par le style de pose, droit ou en diagonale et les réserves pour le futur en cas de remplacement d’une ou plusieurs unités. Enfin, pour la préparation préalable des surfaces à couvrir, prenez conseil auprès d’un professionnel pour se conformer aux normes d’étanchéité s’il s’agit de salles humides.

Travaux de rénovation : pourquoi mettre en place une assurance dommages ouvrage ?
Quel type de revêtement choisir pour le sol d’un garage ?